Signes des temps: Perspectives et réflexions d’experts sur l’emploi en 2030

Aperçu des réflexions d’experts de partout au Canada sur l’avenir de l’emploi, ainsi que sur les tendances qui, à leur avis, sont les plus susceptibles de créer le changement
Read Report
Signes des temps: Perspectives et réflexions d’experts sur l’emploi en 2030
Diana Rivera
Economist
Jessica Thornton
Collaborator
August 19, 2019
Read Report PDFPrint Page

English version

À propos de ce rapport:

Le marché du travail canadien est en pleine évolution, mais qu’est-ce que l’avenir nous réserve? Étant donné les nombreuses tendances technologiques, environnementales et politiques au cœur du changement, quelles sont celles auxquelles les Canadiens devraient s’attarder en priorité? Signes des temps : Perspectives et réflexions d’experts sur l’emploi en 2030 offre un aperçu des réflexions d’experts de partout au Canada sur l’avenir de l’emploi, de leur vision des nouveaux emplois possibles, ainsi que des tendances qui, à leur avis, sont les plus susceptibles de créer le changement. Le présent rapport vise à informer les décideurs, les éducateurs, les employeurs, les étudiants et les travailleurs canadiens sur ce que pourrait être l’avenir du marché du travail au Canada.

Signes des temps est le deuxième rapport publié dans le cadre de l’initiative L’emploi en 2030 de l’institut Brookfield. S’appuyant sur les travaux antérieurs menés par notre partenaire du projet Nesta, L’emploi en 2030 fait appel à la futurologie, aux ateliers d’experts et aux algorithmes d’apprentissage machine pour prévoir les compétences les plus susceptibles d’être recherchées en 2030 au Canada. La première phase de cette initiative a donné lieu à C’est le début d’un temps nouveau, un rapport qui décrit 31 grandes tendances susceptibles d’avoir une incidence sur le marché du travail canadien. Cette recherche a permis de définir la prochaine phase du projet : six ateliers tenus à travers le Canada, invitant divers experts à partager leurs prévisions quant à l’évolution de certaines professions au cours des 10 à 15 prochaines années. Les perspectives que nous avons recueillies auprès des experts sont partagées dans ce rapport, tandis que les données de ces ateliers alimenteront la dernière phase du projet : l’analyse des données à l’aide d’algorithmes d’apprentissage machine pour prédire les impacts sur le marché du travail et faire ressortir les compétences qui seraient les plus susceptibles d’être recherchées. Les conclusions de cette phase finale seront partagées dans un troisième rapport, dont la publication est prévue en 2020.

La lecture de ce rapport vous aidera à:
  • Comprendre un large éventail de tendances susceptibles d’avoir une incidence sur l’avenir de l’emploi au Canada
  • Vous pencher sur la façon dont un groupe diversifié d’experts de partout au Canada réfléchit à l’avenir de l’emploi
  • Avoir un aperçu de la méthodologie de l’atelier et de la façon dont les données recueillies seront utilisées par un algorithme d’apprentissage machine pour prédire quelles compétences seront recherchées dans l’avenir
  • Imaginer la façon dont les emplois évolueront au cours des 10 à 15 prochaines années et les nouveaux emplois qui verront le jour

Read Report

Share

Principales constations du rapport:

  • Il était essentiel de travailler avec nos partenaires locaux en Alberta, en Ontario, au Yukon, en Colombie-Britannique, au Québec et à Terre-Neuve-et-Labrador afin de trouver des experts ayant une vaste connaissance du marché du travail qui pourraient éclairer notre ensemble de données.
  • Bien que la plupart des experts aient déterminé que les tendances technologiques ont un fort potentiel de changement, les experts ont souligné que l’adoption de ces nouvelles technologies serait lente et irrégulière au Canada.
  • Les experts prévoient que les tendances en matière de durabilité de l’environnement, comme la raréfaction des ressources, prendront de l’importance et seront susceptibles d’entraîner des changements de plus en plus inattendus sur le marché du travail canadien.
  • Les tendances démographiques, comme le vieillissement de la population, continueront d’entraîner des changements dans les professions liées à la santé. Plusieurs experts ont également souligné que cette tendance aurait une incidence sur l’immigration en tant que nécessité économique.
  • L’importance du processus de réconciliation et de la protection des droits des peuples autochtones a été un sujet de préoccupation important et récurrent tout au long des ateliers. Par exemple, plusieurs experts croient que les pratiques judiciaires liées aux enjeux fonciers et de souveraineté évolueront et pourront influer sur les professions légales.
  • Bien qu’il ne s’agisse pas de l’objectif principal des ateliers, on a demandé aux experts de réfléchir aux nouveaux emplois possibles. Au nombre de leurs exemples imaginatifs, mentionnons les sommeliers de cannabis, les éthiciens en matière d’IA, les éducateurs en réalité virtuelle, les enquêteurs sur le Web invisible, les protecteurs d’identité numérique et les médecins virtuels.

Partenaires

Ce projet bénéficie du soutien généreux du Programme d’appui aux initiatives sectorielles du gouvernement du Canada et de la Max Bell Foundation.

Promoteurs

Notre travail ne serait pas possible sans l’appui soutenu de divers partenaires, dont Nesta, SFU Public Square, Canada West Foundation, le Collège du Yukon, Percolab et Newfoundland Labrador Workforce Innovation Centre.